Stage 6 jours : vaincre l'Eiger

L’Eiger est un sommet célèbre de l’Oberland Bernois, dans les Alpes Suisse, qui culmine à 3970 mètres.

Il fait partie de la même formation montagneuse que la Jungfrau (4158 m) et le Mönch (4107 m). Si l’Eiger n’est pas le plus haut des trois sommets, il est cependant le plus célèbre et le plus respecté, notamment par la communauté des alpinistes.

La première ascension de l’Eiger fut réalisée en 1858 par Christian Almer, Peter Bohren et Charles Barrington qui empruntèrent la face ouest.

Mais c’est définitivement à son impressionnante face nord que l’Eiger doit sa renommée : quelques 1800 m de verticalité qui en font l’une des plus longues face nord des Alpes.

La face nord de ce géant est également considérée comme l’une des ascensions les plus difficiles et dangereuses.

La première tentative d’ascension de la face nord remonte à 1935 par Karl Merhinger Max Sedlmeyer, des alpinistes bavarois qui atteignirent l’altitude de 3300 mètres avant d’être stoppés dans leur progression par le mauvais temps.

Karl et Max payèrent le prix fort et furent les premiers d’une longue série d’alpinistes à périrent en tentant cette ascension. La face nord de l’Eiger fut alors tristement surnommée Morwand (le mur de la mort).

Il faut attendre 1938 pour voir ce célèbre mur vaincu pour la première fois. C’est Anderl Heckmair, Ludwig Vorg, Heinrich Harrer et Fritz Kasparek qui réalisèrent cet exploit.

L’Eiger ne cesse de fasciner et aucune autre montagne n’a autant inspiré les écrivains et réalisateurs de films. Les livres « La Face Nord de l’Eiger » de Heinrich Harrer qui relate la première ascension ou plus récemment « Rêves de montagne » du célèbre écrivain et alpiniste Jon Krakauer (auteur de Voyage au bout de la solitude dont est tiré le film Into the Wild) séduiront les lecteurs, alpinistes ou non. Le film « Duel au sommet » est également un modèle du genre dans la catégorie thriller-action.

L’ascension de l’Eiger que nous proposons emprunte l’arête Mittelegi qui fut ouverte en 1921 par Fritz Amatter, Samuel Brawand, Yuko Maki et Fritz Steuri. Cette magnifique arête n’est bien entendu pas aussi difficile que la face nord (cotée 5b obligatoire / D cotation globale) mais reste très spectaculaire et fera sans aucun doute monter l’adrénaline.

Pour des raisons évidentes de sécurité, la voie étant soutenue et exposé, les normes d’encadrement sont strictes, avec un client par guide.

Ce stage de 6 jours est réservé à un public ayant déjà une première expérience de la montagne et soucieux de réaliser l’ascension dans des conditions optimales en revoyant les acquis techniques et en prenant le temps de s’acclimater.

Quatre jours seront consacrés à la préparation technique et à l’entrainement. Le guide approfondira avec vous la technique de cramponnage et d’utilisation du piolet ainsi que la progression crampons aux pieds sur terrain raide et exposé.

Pour peaufiner votre technique d’escalade sur granite vous réaliserez des voies classiques de Chamonix.

A l’issue de ces quatre jours de préparation, vous serez prêts à partir à l’assaut du Géant !

Afin d’assurer une formation de qualité et un encadrement idéal, nous avons choisi de proposer ce stage en petits groupes : deux clients maximum par guide. Cet encadrement proche d’un encadrement privé reflète donc le tarif.

Nous sommes certains que ce choix vous permettra de tirer le maximum des journées de préparation et vous assurera une ascension en toute sécurité et confort.

 

Détails concernant l'encadrement :

Jour 1 à 4 ………………….. 2 clients par guide

Jour 5 et 6 ………………… 1 client par guide